Want to register? | Lost password

Un Sur Trois

10/07/2013 | | 0 Comment |

Un Sur Trois

Me voilà à Mammoth, en Californie centrale. Je vous écris depuis la bibliothèque où je me dois de vous conter les événements depuis mon dernier article en moins d’une heure.

 Non seulement, je suis sorti du désert, première étape avant les sierras et les cascades mais je suis également officiellement juste au-delà d’un tiers du chemin. 906 miles dans les jambes soit plus de 1400km !

Le désert nous a mis à l’épreuve. Des chaleurs étouffantes, autour de 40 à l’ombre. Cela nous obligeait à marcher de nuit. De 19 heures à 3 ou 4 heures du matin. Seulement, le sommeil était dur à trouver par cette chaleur, et après trois ou quatre jours avec très peu de sommeil, nous avons préféré braver la chaleur que de nous priver de repos. Arriver à Kennedy Meadows, au mile 702, a été un immense soulagement. Se dire que cela était derrière nous enfin. Ces paysages nouveaux étaient excitants au départ, mais après quelques temps, nous voulions des montagnes, des lacs, de l’air frais. Nous avons été servi.

Dès le premier jour de marche après l’entrée officielle dans la zone des sierras, nous avons traversé des clairières verdoyantes où poussaient les fleurs sauvages et où les cerfs broutaient allègrement.

Notre kilométrage quotidien a considérablement chuté depuis que nous sommes dans cet environnement. L’ombre n’est plus une chose rare, les lacs sont nombreux et les truites sauvages au rendez-vous. Deux randonneurs de Louisiane nous ont montré comment les attraper à mains nus, et ce jour-là, une bonne bande de randonneurs ont festoyé avec ces 25 truites fraîchement capturées.

Les lézards ont été remplacés par les oiseaux, les traces de coyotes et de pumas ont quant à elles été remplacées par les empreintes d’ours et de cerfs. Sous nos pieds ne sont plus du sable chaud et des cactus mais des chemins d’altitude caillouteux et des torrents à traverser. Le point fort dans les sierras à ce jour est d’avoir pu gravir le sommet le plus élevé des Etats-Unis continentaux, Mt Whitney et ses 4421m, la nuit au sommet afin de profiter du coucher et du lever du soleil, dans le froid. Il y a aussi eu Forester Pass, le point le plus élevé du Pacific Crest Trail, qui n’était pas aussi terrible que nous le pensions. En effet, à son approche, ce col ressemble à un mur infranchissable mais son ascension n’est pas ardu. De plus, la vue, une fois au  haut du col, est époustouflante. A la frontière entre le Sequoia National Park et le Kings Cayon National Park, on ne peut s’empêcher d’admirer les merveilles de Dame Nature.

Enfin, depuis la ville de Bishop, un groupe de randonneurs s’est formé. Nous avons tous quitté la ville le même jour et campions, plus ou moins volontairement ensemble depuis. Nous nous sommes surnommé Team Vortex car, que ce soit en ville ou dans la nature, lorsque nous nous arrêtons quelque part, il nous est difficile d’en partir. Nous avons quasiment tous sauté d’une falaise de 20 mètres dans un lac de montagne avant de nous servir d’un ruisseau comme d’un toboggan. Il est assez incroyable de voir qu’un groupe d’une quinzaine de personnes ait pu rester ensemble une dizaine de jours malgré les rythmes de marche différents et l’indépendance de chacun. C’est pourtant ce genre de moments qui rendent ce voyage si incroyable. Comme l’a dit un randonneur dont le trail name (surnom que quasi tout randonneur possède suite à une anecdote) est Safari, « nous commençons tous le trek pour une raison, mais nous y restons pour une raison différente ». L’aspect social a définitivement changé la donne pour moi.

 

Cela dit je ne perds pas mes objectifs de vue. Soyons honnête, aussi magnifique que les Sierras puissent être, ce n’est pas un environnement facile. Nous sommes sur un régime d’un passage de col par jour depuis plus d'une semaine. Mes genoux en souffrent. L’altitude a été un problème quelquefois ; il faut dire que nous sommes à plus de 3000 m en général sur cette section. C’est également le territoire des ours et il faut être très vigilant sur la façon dont on stocke notre nourriture. Les moustiques, aussi insignifiant que cela puisse paraitre, nous mettent à l’épreuve et sont parfois si nombreux que l'on se réfugie sous notre équipement imperméable en plein soleil.

 

Les épreuves s’accumulent, mais le désert nous permet de profiter plus pleinement des Sierras et des parcs nationaux. Cependant nous avons vent de plus en plus d’abandons avec les jours qui passent. Daniel, mon

camarade de marche et de projet, a lui aussi dû quitter le trek il y a cinq jours pour aller faire vérifier sa jambe à San Francisco par un docteur. Je ne sais pas si je le reverrai sur le chemin… Mais je continue malgré tout et j’ai le plaisir de vous annoncer que grâce à certains d’entre vous et de généreux sponsors, nous devrions être en mesure de faire un premier don à l’ONG népalaise, CONCERN, de 2500 dollars dans les semaines à venir. Le site, à travers lequel nous accepterons normalement les dons informatisés et dont la mise en ligne a été retardée, devrait également voir le jour bientôt (je croise les doigts), 

Apres avoir bien profité de cette première partie des sierras, je pense être dans le Yosemite National Park dans trois jours. Après cela, et considérant le temps restant sur mon visa, les journées de 15 à 20 kilomètres seront à bannir. Il va me falloir maintenir une moyenne aux alentours de 40 km afin de finir dans les temps soit, en Septembre.

 Merci de votre patience, je regrette de ne pas pouvoir communiquer via mon blog plus souvent. C’est la première fois que je peux m’asseoir devant un ordinateur plus de cinq minutes depuis un mois… Merci de votre soutien, nécessaire à ma réussite.

 Charlie.

 
Note : 5.00 - 4 votes



Add a comment


Please log in to add a comment Register!

Put your name if you don't want to log-in Your email :


 
16/04/2013 | | 0 Comment

Nouveau départ

J'aimerais vous dire que je vous écris depuis la terrasse ensoleillé d'un café amstellodamois. Mais cet hiver qui rechigne à laisser sa place a eu raison de ce fantasme et je me suis réfugié à l'intérieur d'un Starbucks, seul « café » ouvert avant huit heures du matin. Après deux heures au chaud, un grand ... Continue reading

 
28/04/2013 | | 0 Comment

Le grand départ

Nous voilà à la veille du départ. Après des heures de préparation, nous voilà fin prêt. Les derniers quinze jours ont été consacré à l'acquisition de l'équipement nécessaire à affronter les températures assommantes du désert de Mojave puis celles des Sierras, souvent négatives ... Continue reading

 
03/06/2013 | Agua Dulce, Ca | 0 Comment

Premiers Pas

Après un mois de marche, je prends enfin le temps de regarder un peu en arrière et de partager mon aventure avec vous. Lorsque je me retourne, je vois les 730km que j'ai parcouru depuis la frontière Mexicaine. Mon corps me le rappelle. La vingtaine d'ampoule, la douleur dans mon genou gauche en attestent.
Nous sommes actuellement à Agua Ducle, Californie, chez des ...
Continue reading

 
08/09/2013 | | 0 Comment

Oregon, terre promise

J'espérais bien pouvoir vous écrire plus régulièrement mais l'accès à un ordinateur est une chose choyé sur le trail. De plus, lorsque nous avons la chance d'en trouver un, le temps d'usage est souvent très limité.   Je ne vous écris donc que maintenant, bien longtemps après mon précédent article mais ... Continue reading

 
08/10/2013 | | 0 Comment

Face au déluge

Voici le dernier article de cette aventure. Je ne suis pas arrivé au Canada. Du moins, pas exactement comme je le pensais. Je vous écris de Montréal, Québec où j'ai décidé de passer un peu de temps afin d'avoir un temps de transition après le trek avant de décider vers quoi me diriger.   La dernière fois que j'ai ... Continue reading

 
21/11/2013 | | 0 Comment

Le retour

Depuis mon retour, beaucoup m'ont demandé comment gérer les défis liés à la vie sur le trail. C'est un mode de vie qui s'impose à vous avec une facilité déconcertante, contrairement à ce que l'on pourrait penser. Comme je vous l'expliquais dans l'article précédent, les obligations sociales et relationnelles sont en fait ... Continue reading

 
03/03/2014 | | 3 Comments

Comment préparer un trek longue distance comme le PCT?

Comment préparer un trek longue distance comme le PCT?Comment t'es tu préparé à randonner le PCT ?

Voilà une question qui est revenue à maintes occasions depuis mon retour. Pour être tout à fait honnête : très peu. Il faut dire que j'étais déjà en forme décente, maintenant une activité physique hebdomadaire correcte depuis plusieurs ...

Continue reading

 
22/03/2014 | | 0 Comment

Choisir son filtre à eau pour un trek longue distance

Choisir son filtre à eau pour un trek longue distanceLors d'un trekking longue durée, l'eau est la principale préoccupation. Où se trouve la prochaine source d'eau sûre ? Combien dois-je porter de litres entre deux points ? Parfois, la seule possibilité de ravitaillement avant plusieurs dizaines de kilomètres est un étang d'eau stagnante. Un outils devient alors essentiel : votre filtre ... Continue reading

Devenez Tripper !
My trips My trips' map
Videos
Join the forum
© 2018 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil